Pollen et allergies : le jardin en cause

LIFY-AIR > Allergies  > Pollen et allergies : le jardin en cause

Pollen et allergies : le jardin en cause

Conjonctivite, rhinite allergique, asthme… Les maux peuvent être nombreux pour décrire les conséquences des allergies aux pollens sur notre organisme. Mais les pollens ne viennent pas forcément de très loin : votre jardin peut être l’une des sources de vos allergies

Règle numéro 1 : évitez les plantes à pollen !

Vous l’aurez compris, la solution réside dans le fait de limiter au maximum les plantes qui présentent un fort degré allergisant. Sachez que la grande majorité des plantes allergisantes sont dites anémophiles, c’est-à-dire que c’est le vent qui transporte les particules très légères du pollen. Il faut donc à tout prix limiter ces plantes de votre jardin ! Selon votre type d’allergie,  l’olivier, le cyprès, le frêne, le chêne ou le bouleau sont à éviter. Proscrivez également toutes les espèces de graminées ornementales, trés en vogue, mais très allergisantes. Il n’est pas toujours évident de savoir ce que l’on a dans son  jardin ! Si jamais vous avez un doute sur un ou plusieurs végétaux, il existe certaines applications bien pratiques, dont l’application « Seek« , qui, grâce à une photo prise sur site vous permettra connaître les plantes allergisantes ou non de votre jardin.

Certaines plantes ne vous veulent que du bien

De manière général et si vous présentez des symptômes allergiques, privilégiez les plantes entomophiles dont les pollens transportent par les insectes, par opposition aux plants anémophiles dont les pollens se transportent quand à eux grâce au vente !   Autre bonne initiative privilégiez les plantes à fleur double ou encore mieux les fleurs dites pleines qui possèdent un nombre important de pétales prenant la place des étamines, n’émettant que peu de pollens (chrysanthèmes, rosiers, narcisses, orchidées, géraniums). N’hésitez pas à aller faire un tour sur notre article traitant du sujet.

les roses produisent peu de pollen
Le rosier : une bonne idée pour les personnes allergiques

Pensez aux jardins sans pollen!

Vous ne le savez peut être pas , mais il existe des jardins hypoallergéniques.  Jardins zens Japonais, jardins à la française… Vous pouvez aménager votre jardin afin de limiter les risques d’allergies ! 

Commençons par le jardin à la française constitués de zones minérales (graviers, galets) et de zones humides et végétalisées, souvent basés sur des petits arbustes taillés dessinant des motifs géométriques divers et élégants, les jardins à la Françaises , compte tenu des plantes utilisées (tulipe, jacinthe, crocus, dahlia, charmille, buis pour bordures, troène) ne présentent que peu de risque d’allergies. 

Les des jardins japonais sont quand à eux un mixe entre minéral et végétal. Gravillons, rochers, fougères, mousses, bambous souvent agrémentés de fontaines, associées à des plantes d’eau (nénuphars, lotus…) qui limitent également le risque allergique car ce sont des plantes hydrogames (leur pollen est distribué par l’eau ). Soyez Zen dans tous les sens du terme.

petit arbre bonsaï jardin japonais peu de pollen
Le bonsaï : symbole du jardin japonais

Et le potagers alors ?

Si vous avez un potager, ne craignez rien ! Ne renoncez pas aux plantes aromatiques : persil, menthe, thym et bien d’autres encore ne vous feront pas de mal et n’émettent quasiment pas de pollens . Idem pour les plantes potagères : tomates, salades, concombres, courges etc ! Par contre, n’oubliez surtout pas d’arracher les mauvaises herbes car elles sont souvent composées de graminées ou d’herbacées, qui elles , sont par très allergisantes.

No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website

en_USEnglish