C’est quoi le pollen?

Détect- Anticipate - Predict - Pollens Allergies

C’est quoi le pollen?

20 février 2020 Allergies 2

Le pollen, du grec palè qui signifie poussière ou farine, est délivré par les plantes à graines et plus précisément par les étamines (les organes mâles). Pour pouvoir mieux comprendre le pollen, revenons brièvement sur nos cours de S.V.T ou de biologie…

De quoi le pollen est-il composé ?

Selon la saison, les conditions climatiques ou l’endroit où pousse la plante, la composition du pollen peut varier, mais chaque grain est constitué en grande partie de glucides, puis de protéines, de lipides, d’eau et de minéraux. Il est également composé d’acides aminés et de vitamines (principalement vitamines du groupe B). Seule la proportion de ces éléments peut changer d’un grain à l’autre. Et c est à la protéine de pollen que nous devons nos allergies !

grains de pollen observés au microscope
Grains de pollen d’orge au microscope

La taille des grains de pollen varie en fonction de chaque espèce. Certains font moins de 10 micromètres : bouleau, frêne, olivier ou platane en font partie. Mais le plus gros pollen est celui de la courge (environ 150 micromètres).

Et la pollinisation, on m’en dit plus ?

La pollinisation est un terme lié à la fécondation des plantes. La pollinisation se fait par le vent (on parle de plantes anémophiles), ou par les insectes (plantes entomophiles). Notez que certaines plantes se servent de l’eau pour se reproduire, on appelle ce phénomène l‘hydrogamie ! Les organes de reproduction mâle (les étamines) se rapprochent des organes de reproduction femelle (le pistil) afin de permettre la reproduction sexuée. On parle de pollinisation croisée lorsque le pollen d’une plante se dépose sur une autre plante de la même espèce ou d’autopollinisation lorsque le pollen reste dans la même fleur.

La palynologie, l’étude des pollens

La palynologie est l’étude scientifique des pollens et des palynomorphes (cellules et organismes microscopiques à parois organiques). Quelle est l’utilité ? Tous les grains de pollens ont des formes différentes en fonction de chaque espèce de plante. Leur paroi résiste au temps qui passe. Les scientifiques peuvent découvrir quelles plantes vivaient à un endroit particulier, même si les changements météorologiques les ont fait disparaître. Tout cela est possible grâce à l’étude des grains de pollens découverts dans d’anciennes couches de roche lors de fouilles archéologiques.

Rappel: quelques chiffres importants

Le pollen, nécessaire à l’écosystème, peut être source de difficultés au quotidien, voire de danger pour nous, les hommes. En effet, rien qu’en France, entre 15 et 18 millions de personnes souffrent d’une allergie aux pollens. Si on comptabilise l’ensemble des personnes qui sont victimes d’allergies respiratoires, on arrive à 30% de la population française ! Pouvant déboucher sur la rhinite allergique ou même l’asthme, le pollen représente un véritable problème de santé publique.

Partager cet article :

 

2 réponses

  1. Delboulbé Anne dit :

    bonjour,
    depuis 2 ans j’ai un découlement nasal interne gênant et en temps de COVID il est difficile de ne pas se rapprocher à une des alertes de la contamination par ce virus.
    est ce que le même système de comptage des pollens pourrait être utiliser pour le contage de ce virus dans l’environnement proche. est ce qu’il y a simplement un comptage ou il y a discrimination des différents pollens et quelle dimension est vue par votre système.
    merci d’avance

    • LIFY TEAM dit :

      Bonjour Anne, non malheureusement notre capteur n’est pas en capacité de mesurer des Virus, mais en effet il compte, mesure et discrimine les pollens dans une gamme de 5 à 100 microns . Bonne journée, Jérôme Président de LIFY AIR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *