Plantes d’intérieur : les pollens à la maison

Détect- Anticipate - Predict - Pollens Allergies

Plantes d’intérieur : les pollens à la maison

1 août 2019 Allergies Prévention 0

Gorge qui gratte, yeux qui piquent, rhinite allergique, conjonctivite voire même de l’asthme, les personnes allergiques ne sont pas épargnées par les périodes printanière et estivale à cause des floraisons ! Mais saviez-vous que le pollen peut aussi venir de votre propre domicile ? Et oui, les plantes d’intérieur peuvent vous mener la vie dure !

Les plantes d’intérieur : un poison ?

Certaines plantes vertes possèdent des caractéristiques allergisantes. C’est le Ficus Benjamina qui se situe en haut de l’échelle des plantes d’intérieur allergisantes. En effet, sa tige ainsi que ses feuilles contiennent une substance s’approchant grandement de la famille du latex. Pas la peine de le toucher pour y être allergique, s’approcher simplement peut déclencher des symptômes allergiques. De plus, selon l’association Asthme & Allergies, ses allergènes peuvent persister dans la pièce 6 mois après son retrait ! Par ailleurs, si vous y êtes sensible, il est probable que vous souffriez « d’allergies croisées », c’est-à-dire que vous pouvez réagir à une autre substance, qui n’a, a priori, rien à voir. . Ainsi, si vous êtes allergiques au Ficus Benjamina, vous pouvez l’être aussi à l’abricot, à la banane et à plein d’autres aliments !

Mais il faut également faire attention à d’autres plantes toutes aussi communes dans les domiciles : les philodendrons, le schefflera, l’anthurium et bien d’autres encore.

plantes deco salon
Les plantes d’intérieur amènent une touche déco mais prenez le temps de les choisir !

Toutes ces plantes favorisent l’humidité, et qui dit humidité dit moisissures ! Et les deux ne font pas bon ménage : combinées, elles représentent 52 % de risques supplémentaires de développer des maladies respiratoires (https://asthme-allergies.org/jfa2012/moisissures/). Vous retrouverez également sur le lien précédent quelques conseils utiles pour prévenir les moisissures.

Plantes d’intérieur, d’accord. et les fleurs alors ?

Les fleurs peuvent aussi jouer un rôle dans vos allergies respiratoires et cutanées. Certaines détiennent un fort pouvoir allergisant : orchidées, tulipes, lys ou encore géraniums sont les principales responsables d’allergies. Pour la majorité, ce n’est plus un problème de pollen mais plus généralement d’allergènes responsables d’allergies cutanées. Concernant la tulipe, ce sont son bulbe et ses feuilles qui sont potentiellement sources d’allergies. Les fleurs d’orchidée peuvent entraîner de l’eczéma si on la touche. Le parfum de la fleur de lys peut également poser problème : son odeur est très prisée pour la confection de savons ou de parfums. Malheureusement, certaines personnes peuvent développer des éruptions cutanées ou des difficultés respiratoires quand elles y sont exposées.

L’intérieur de votre maison est en réalité plus pollué que l’extérieur

On dit souvent que l’air intérieur est plus pollué que l’air extérieur ! Et c’est vrai ! Entre les fumées de cheminée ou de tabac qui persistent dans les pièces, les produits de beauté, les parfums d’intérieur, les désodorisants, les encens ou les produits ménagers, on ne s’y retrouve plus ! Toutes ces substances sont donc autant de facteurs qui, en plus des plantes d’intérieur, peuvent aggraver les symptômes.

plantes succulentes
Privilégiez les plantes plutôt grasse, dites « succulentes », l’exposition au pollen est moindre !

Que faire alors ?

La principale mesure à prendre est, sans surprise, d’enlever les plantes d’intérieur qui vous font souffrir. Cela passe dans la majorité des cas par un test chez un allergologue afin de déterminer pour quelle(s) substance(s) vous êtes sensibles.

En bref, avant de penser à votre décoration intérieure, pensez d’abord à vous !

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *